Les origines de la kinésiologie

En 1964, le chiropracteur américain, George Goodheart, développe un système de diagnostic et de traitement qu’il nomme kinésiologie appliquée. Cette approche médicale de l’individu associe les tests manuels sur les muscles et les principes de la médecine traditionnelle chinoise.George Goodheart découvre que l’énergie relie les muscles aux méridiens tels qu’ils sont definis par la médecine chinoise.

De ces découvertes découlent d’autres approches que l’on peut appeler kinésiologie spécialisée.

  • La kinésiologie de la santé par le toucher (Touch for health) élaboré par un élève de Goodheart, John Tie.

  • La kinésiologie de la gymnastique cérébrale (ou kinésiologie éducative) élaboré par Paul Dennison.

  • La kinésiologie du cerveau intégré, élaboré par Gordon Strokes.

  • La kinésiologie de reprogrammation (ou kinésiologie psycho-émotionnelle).

La kinésiologie psycho-émotionnelle

La kinésiologie psycho-émotionnelle se distingue de la kinésiologie appliquée de Goodheart et se présente davantage comme une technique d’évolution personnelle. Pour déceler les troubles et les blocages du flux énergétique qui peuvent résulter d’émotions négatives du passé et bloquer dans le présent le potentiel de l’individu freinant ainsi son développement personnel.

La kinésiologie ou la guérison du corps par lui-même

La kinésiologie recherche l’équilibre structurel, émotionnel, mental et physique de l’individu afin que le corps soit en situation de guérir par lui-même.

Pour parvenir à intégrer le corps et le mental, à équilibrer ses émotions, le praticien va parfois proposer la pratique d’exercices pour améliorer la circulation de l’énergie dans le corps, il peut aussi donner des conseils diététiques, également donner des conseils pour la gestion de certains problèmes émotionnels.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *